Griffonnages

Blog de Michel Brouyaux /// Pourquoi ce blog ?

Le dernier ami de Jaurès. Tania Sollogoub

dernier-ami-jaures-1426319-616x01J’ai adoré Le dernier ami de Jaurèsde Tania Sollogoub, qui vient de paraître à l’Ecole des loisirs.

Il s’appelle Jean Jaurès. Ses écrits, ses prises de position, son désir profond de changer le monde l’ont mis en danger d’être assassiné. Le peuple de Paris a juré de le protéger. Ils sont jeunes ou vieux, ils s’appellent Suzanne, Lucien, Mallavec, Paul. En cette fin du mois de juillet 1914, ce peuple-là ne veut pas de la guerre, et personne n’y croit vraiment. Paul a 15 ans, et son esprit est dévoré par l’amour fou qu’il éprouve pour Madeleine, une jeune fille de la bourgeoisie à qui il n’est pas censé adresser la parole. Ce soir-là, rue de la Tour, en gravissant les marches qui mènent à la chambre de Jaurès, Paul ignore que cet homme va non seulement lui accorder sa confiance, mais devenir le confident de son secret et lui donner la force de changer son destin.

Un fort beau roman destiné aux ados, que j’ai (donc…) lu avec le plus grand intérêt. Le cadre historique s’inspire largement, nous dit l’auteur, de « Juillet 1914 », d’Emil Ludwig (livre longtemps interdit et tout aussi recommandable : merci, Gérard !)

Avis d’une internaute : J’habite rue Jean Jaurès…et soudain, voici cet illustre personnage qui prend vie, qui devient un homme ! Ce livre fut une petite révélation. Jaurès incarne le courage et l’espérance, tout en restant terriblement humain. (…) quel beau support éducatif !

Assassiné pour avoir tenté d’empêcher la guerre : au moment où quelques agités (haut placés) veulent nous reconduire à la guerre (pourquoi pas, mondiale…), Jaurès est là pour nous rappeler qu’elle n’est jamais la solution.

Tania Sollogoub clôture son livre par cette phrase : Que Jaurès nous protège !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *