Griffonnages

Blog de Michel Brouyaux /// Pourquoi ce blog ?

Une putain de catastrophe. David Carkeet

putaindecatastropheFatigués des prises de tête ? Abordons, dès lors, un sujet plus tendance : la crise du couple à la quarantaine.

Dan et Beth se chamaillent sans cesse. L’agence Pillow, improbable cabinet de conseil conjugal, va donc leur envoyer Jeremy Cook, éminent linguiste (quoiqu’un peu paumé), pour tenter de réchauffer leur relation, voire de lui donner un nouveau départ. En appliquant, au jour le jour, les recommandations d’un manuel concocté par son patron, Jeremy (déguisé, pour l’entourage, en “vieil ami de la fac”) va observer, conseiller, s’efforcer de démêler les malentendus, tout cela en dépit de son propre passé désastreux en matière de relations amoureuses. Ce qui donne, pour l’immense plaisir du lecteur, une comédie tout-à-fait hilarante. Echantillons :

Et quant à ses compétences en matière de conversation, il avait plutôt été un parfait nullard. A chaque fois qu’il ouvrait la bouche, il avait eu l’impression d’être Harpo Marx en train de donner un coup de klaxon.

Ou encore :

Cook se tourna vers elle, soudain plein d’espoir en ce qui concernait leur relation. Mais le visage de sa compagne était aussi inexpressif qu’un seau galvanisé à sa sortie de la chaîne de montage.

Les scènes de ménage primesautières sont entrecoupées de rencontres inoubliables : le patron de l’agence (fou ?); la belle-mère (miam-miam !); le beau-frère; le gamin du couple, Robbie (épatant); et vous, et moi (mais oui !)

Bref, si vous voulez tout savoir sur la schismogenèse complémentaire et sur l’échec thématique, plongez-vous dans Une putain de catastrophe, qui vient de sortir chez cet excellent éditeur qui s’appelle Monsieur Toussaint Louverture (rien que ça !)

Et vous en serez dorénavant convaincus : si votre couple souffre d’un déficit de communication, prenez un linguiste à domicile !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *